La première et merveilleuse histoire d'Amour du monde

Chapitre II - L'enfance 2 ème partie

Première partie

Extrait - Pages 32-33

Je me rappelle que cette fameuse buanderie servait également à la voisine et que les jours de lessive nous devions laisser la place libre et dégagée. De ce fait nous devions démonter nos maisons et les reconstruire quand les journées de lessive de ma tante et de la voisine, Léa, étaient terminées.

Un jour, une grande hâte de remonter les murs de notre maison de poupée, nous incita à regarder dans l'immense lessiveuse qui tenait tout un coin de la buanderie. Nous nous disions, voyant l'eau savonneuse restante, que l'une des utilisatrices avait oublié de vider la lessiveuse après son emploi.

Pensant lui faire gagner du temps, nous décidâmes ma cousine et moi-même, de vidanger l'énorme engin de tout le liquide contenu. Mal nous en pris, ma tante vit l'eau qui s'écoulait, se précipita chez la voisine pour lui dire qu'elle avait dû mal fermer le robinet d'évacuation des eaux.

Cette dernière s'écria qu'elle n'avait pas encore commencé sa lessive et seulement mis à dissoudre du savon de récupération en plus de l'affreux savon de la ration de guerre. Elle attendait que ce mélange soit bien liquide pour y mettre à bouillir son linge. Vous dire comme nos oreilles teintèrent, n'est rien que de l'entendre ! …

Ma tante expédia ma cousine à la prière du soir à l'église du village, trois soirs de suite. Pour ma part, je fus menacée de rentrer chez mes parents à pieds si je ne faisais pas les plus sincères et plates excuses à la voisine. J'étais l'aînée des deux étourdies et c'est à moi que cela revenait. Cela ne me plaisait pas du tout parce que c'était de bonne foi que nous avions vidangé la lessiveuse. Cependant, il me fallut bien reconnaître qu'en temps de pénurie de savon, j'avais entraîné inconséquemment ma jeune cousine de dix-huit mois ma cadette, dans une mauvaise action.

Extrait - Pages 38-39

Un de mes bons souvenirs, c'est le chien Toto, chien de chasse roux, aux poils rudes, qui appartenait à mon grand-père et qui compensait un peu la perte de mon petit Kiki. Il était le plus clair du temps au chenil parce qu'il creusait des trous dans le jardin, dont grand-père avait transformé les pelouses en jardin potager, en cette période de pénurie, c'était bien utile. Un autre genre de souvenir de chien me revient en mémoire ! L'aînée de mes cousines et son amie, la nièce de Léa, m'avaient, un jour, attachée à un banc du jardin entourant la maison, en me disant : “Tu es un chien, abois.” Au début ce fut un amusement et me prenant au jeu, j'aboyais bien, puis je me lassais. Mais elles ne me détachèrent pas pour autant, se moquant de moi qui commençais à trépigner de colère. J’étais paraît-il très coléreuse étant enfant, tapant du pied si cela n'allait pas comme je voulais. Cela m'a passé, je me suis le plus souvent dominée, et je n'ai pas le souvenir de cela dans mon enfance, à part ce jour là. Toujours est-il que je tirais de toutes mes faibles forces sur la grosse corde. N'arrivant pas à la détacher, je pleurais et vociférais, mais rien ne les touchait, et les parents étaient au loin, apparemment, puisque nulle âme compatissante ne venait à mon secours. Thérèse, elle-même, se sentant en infériorité avec les grandes, n n'osait rien dire. Cependant, je crois qu'elle alla chercher mon cousin Perrin. Il me détacha avec beaucoup de difficultés et dût même, pour y parvenir, couper la corde qui commençait à me rentrer dans la cheville, tant je tirais. Cependant mon sauveteur me conseilla de ne rien dire aux parents. Je crois que c'est ce que je fis pour le remercier de son aide.

J'avais un tout petit coin de jardin, grand comme un mouchoir de poche, dans lequel poussait une superbe touffe de myosotis bleu roi, dont j'arrosais amoureusement le pied. La beauté de ces petites fleurs me transportait au paradis.

C'est là, dans cet endroit délicieux, qu'un jour de mon enfance, j'ai ressenti mon premier contact avec le monde d'en haut. Agenouillée, la tête penchée, en admiration devant les délicates corolles bleues qui me regardaient comme autant de petits yeux bienveillants, et comme toutes fleurs, reflet de la Beauté à l'état pur, mon esprit prit son envol. J'eus la sensation de planer très haut dans le ciel, ressentant une bienfaisante chaleur et me sentant enveloppée d'une vigilante tendresse. Ce moment béni, est resté, à jamais, gravé dans ma mémoire, comme l'approche de l'extase et de la béatitude.

Extrait - Pages 42-43

Étant guérie, après ce séjour auprès de mes grands-parents, mais restant toujours assez fragile, je repris la scolarité à la rentrée de septembre suivant. Nous faisions des fêtes à notre école, petite pièce, danse, chant, tableau vivant etc. J'ai le souvenir d'une fête de Noël où « sœur Elie me choisit pour être la vierge Marie » dans un tableau vivant. Il était présenté accompagné par le chant des anges et des bergers. Marie ne pouvait donc pas chanter, elle devait seulement regarder le petit Jésus amoureusement. Comme j'avais à l'époque une voix de soprano, ma voix faisant défaut, notre organisatrice décida que je serais remplacer par mon amie Nicole et que je monterais sur un escabeau, « vêtue de la robe bleue des anges et arborant de belles ailles blanches », afin de chanter de tout mon cœur. Malheureusement j'ai toujours eu le vertige de la deuxième marche d'un escabeau et là, il m'était demandé de monter sur la cinquième marche... Impossible de ne pas avoir une voix chevrotante quand on a le vertige dans les hauteurs et que les ailes sont factices. Voyant le résultat, j'obtins de descendre d'une marche... et je dus implorer le Ciel de m'aider à ne pas vaciller à chaque répétition et le Grand jour. Le Ciel tint compte de ma prière et de ma bonne volonté et tout se passa bien ! “L'ange chanta la Gloire du petit enfant Sauveur du monde en dominant sa peur du vide et de la chute.”

RETOUR A LA TABLES DE MATIERES II

Grape vine 1

Copyright by Micheline Schneider Le Brun - Extrait chapitre I - L'enfance 2 ème partie

"La première et merveilleuse histoire d'Amour du monde ou Hologrammes de deux VIES humaines pour des Entités Divines

Date de dernière mise à jour : 16/06/2023