Cinquième partie Lorsque jaillit la Lumière – 1994/1995 – 2011/2012/2013

Eyes3 mic 2

CHAPITRE X - En marche vers la Lumière de Vie – 1994/1995 – 2011/2012/2013

Extrait VIII – CLARENS – 2000 – Messages et Songes

Grape vine 1

CLARENS – 2000

Pour passer de l'année 1999 à l'An 2000, nous étions allés dîner au restaurant le Château à Vevey, le menu fut excellent. A la fin du repas juste avant que minuit sonne, avec le dessert prévu étincelant de tout ses feux de bougies pétillantes, je me rendis aux toilettes, dans le couloir en revenant vers la salle à manger, je sentis soudain ma jambe droite se dérober sous moi et une violente douleur dans l'aine. Je me retins de justesse à une table qui se trouvait heureusement là, fort à point. J'attendis un moment que la douleur se calme et repris mon chemin vers ma chaise, très péniblement et m'y jetai littéralement. Richard ouvrit de grands yeux étonnés voyant la douleur paraître sur mon visage et me demanda ce qu'il m'arrivait. Explications données, et le gâteau scintillant dans l'assiette, nous le dégustâmes. Quand je tentais de me lever pour juger de mon état, je me rendis compte que j'aurai beaucoup de difficultés à marcher normalement. Nous avions prévu d'aller admirer le feu d'artifice sur le lac Léman, mais nous nous aperçûmes très vite que ce serait impossible, se rendre à la voiture fut déjà un  exploit. Je commençais mal l'année !...

Je dus attendre le 2 janvier pour aller consulter à l'hôpital de la Providence à Vevey. Le spécialiste était en vacances, l'interne Libanais qui me reçu, me fit passer une radio. Il me dit que j'avais un épanchement  synovial, qu'il me faudrait revenir quand le spécialiste serait là. Ce que je fis la semaine suivante, heureusement la douleur s'était un peu calmer grâce à des antidouleurs. Après un examen approfondi de la radio, il m'en fit faire une seconde, et là il me dit que ma hanche était en mauvais état qu'il faudrait envisager une intervention chirurgicale, mais qu'il n'y avait pas péril en la demeure, la synovie allait se reformer et la douleur se calmer. Il me conseilla de reprendre contact avec lui si je ressentais de nouveau une vive douleur, mais qu'en principe j'avais du temps devant moi pour l'opération.

En mars nous allâmes en France visiter la famille. Je retrouve deux clichés pris chez Jacqueline et Jacques à Levallois, mais rien des enfants...

En avril nous eûmes la visite de Philippe et de ses enfants. Je ne suis plus très sure, mais il me semble que Dominique était près d'Evian avec Benoit qui faisait une cure pour l'asthme dont il souffrait depuis l'enfance.

En avril également, nous nous décidâmes à rechercher une petite chienne. Richard ayant découvert un couple d'éleveurs ayant une portée récente, nous allâmes jusqu'aux environs de Lyon pour faire notre choix. Nous choisîmes une jolie petite et lui donnâmes  le nom Raeva. Nous viendrions la chercher dès qu'elle aurait l'âge de quitter sa mère.

Le 17 juillet, ma sœur et mon beau-frère s'étaient arrêtés sur leur chemin de retour vers le midi, pour nous rencontrer et déjeuner au golf d'Evian, ayant couchés dans les environs. Ils firent connaissance de la petite Raeva trois mois et demi.

Le 9 septembre 2000, notre gentille petite chienne de cinq mois et demi était venue me faire un bisou avant de partir se promener avec son maître et que je ne revis jamais. Elle jouait avec une petite copine au parc où Richard la promenait, il lui avait détaché sa laisse et elle avait suivi l'autre chienne, ne retrouvant pas son chemin, elle s'engagea dans une avenue inconnue et fut heurtée de plein fouet par une automobile. Richard la chercha partout, alla au commissariat, revint à la maison, nous étions désespérés. Vers le début de l'après-midi, la police nous téléphona, elle avait été retrouvée et grâce à sa médaille, nous avions été situés pour informations qu'elle avait été envoyée pour être incinérée, de venir chercher son collier et payer les frais.

Dès le décès de Raeva, Richard se mit en recherche d'une autre petite chienne Braque de Weimar. Il trouva en France, dans la Somme, le nom du village m'échappe, des éleveurs dont la chienne avait eu une portée le 22 juillet. Nous décidâmes de demander des photos des parents avant de nous rendre sur place pour chercher notre future "bébé".

Les parents nous semblant de belles bêtes nous prîmes la route pour aller chercher notre petite chienne. Nous arrivâmes dans la fin d'après-midi et pûmes faire notre choix entre deux femelles en choisissant Romane comme nom. Les éleveurs occasionnels nous offrirent le champagne, nous bavardâmes un peu en câlinant notre « nouveau bébé ». Devant repartir le lendemain, nous laissâmes Romane pour la nuit avec sa maman et ses frères et sœurs. Nous dînâmes dans un restaurant recommandé par nos vendeurs, agréable soirée, et regagnâmes ensuite l'hôtel que nous avions retenu dans la petite bourgade. Au matin nous allâmes chercher notre petite Romane qui ne se fit pas prier. Je la pris à l'arrière, avec une serpillère sur les genoux, pour qu'elle ne risque pas de se jeter sur le volant si j'étais devant. Nous échangeâmes la conduite avec Richard pour éviter la fatigue pendant un certain parcours. Tout se passa bien, la petite chienne attendit d'être arrivée sur son futur terrain de promenade pour se soulager. Ayant fait l'expérience avec Raeva nous mîmes directement sa corbeille dans notre chambre et la première nuit et les suivantes se passèrent sans problème. Richard la sortie vers 6 heures 30. Il y eu bien quelques pipis dans la maison, mais en la sortant régulièrement, suffisamment souvent elle devint rapidement propre.

Grape vine 1

Dans le courant de l'année 2000 j'ai fait des songes que je vous invite à lire

Ci-dessous l’explication du songe de 1957

Messages et Songes Inspirés par la Shekhina - IIIème

Songe prémonitoire d'août 1957 (Expliqué en 2000 par Michaella la 19 ème Shekhina)

1 - J'étais en Afrique, au cœur d'une jungle dense.

Michaella - La race noire prend la prédominance. Le monde est devenu une jungle dangereuse pour tout un chacun. A ce moment (1957) je n'étais au courant de rien, l'Afrique représentant l'inconnu. L'Afrique représente aussi les pays vierges encore de croyances.

II - Seule, à l'entrée d'un lieu qui tenait à la fois de la caverne et du Temple, j'avançais le long d'un dédale de couloirs relativement obscurs. J'arrivais cependant sans encombre au centre d'une salle de pierre, semblable au Saint des Saints et dépôt d'un trésor.

Michaella - Seule, avançant dans la connaissance de Dieu à partir de ma foi de base (catholique) vers une nouvelle et certaine connaissance de Dieu donnée par Lui-même, j'avance doucement dans cette foi renaissante. J'arrive à la Lumière et à la Joie que cette connaissance m'apporte au centre de l'action à mener, ma main est dans la main de Dieu. Le Saint des Saints est devant moi avec le Trésor de l'Amour divin pour Ses enfants. J’ai su trouver le chemin de mon âme. Le Saint des Saints représente ma glande pinéale. Je peux dire aussi que je suis à l'entrée de la lumière non manifestée : les ténèbres. Le Temple est la partie divine, la caverne la partie " maléfique ". Tout est obscur, et complexe car je me meus dans l'océan primordial, les ténèbres.

III - Je marchais vers le milieu et soudain un serpent se dressait devant moi, oscillant de droite à gauche en sifflant. Mon cœur battait très fort, mais j'avançais de quelques pas de plus. Je m'agenouillais et saisissais une poignée du trésor qui gisait à terre et le brandissant devant moi, je disais au serpent des mots que je n'entendais pas.

Michaella - Forte de la grâce de cette Foi que le Seigneur a mise en moi-même, je vais vers le testeur qui se manifeste à moi. Tout ce que je ressens et pressens m'effraie un peu, mais je continue mon cheminement. Avec mes faibles moyens, j'essaie par l'écriture de parler du Trésor de l'Amour divin. Ces mots que je disais au serpent, je réalise maintenant que je lui dis que j'accepte de prendre sa place pour un temps, afin qu'il obtienne miséricorde. L’on peut dire aussi que le serpent représente la Kundalini, que j’ai su maîtriser et apprivoiser.   Le Cobra Sacré est la marque des révélations prophétiques, c’est aussi en cet animal que l’on me représente dans un teste « Quel animal êtes-vous. »

L’on pourrait dire aussi : En accédant à la partie ténébreuse du « Saint Esprit », que je récupère un peu de la connaissance cachée. J’ai peur, car on cherche à me faire peur (SATAN, LUCIFER et autres entités qui sont des enfants de l’Esprit de l’univers et qui ont choisi le "mal "). J’ai su, par ma douceur, convertir un enfant de l’Esprit de l’univers qui servait le mal (LUCIFER) et le "rédempter". LUCIFER, dans mon cas, c'est le pouvoir, c'est un pouvoir que l'Esprit Féminin cherche à posséder en partie. Je suis une femme qui transmettra de la part de l’Esprit de l’univers le pouvoir de commandement dans l'Avenir.

IV - Alors ce dernier se lovait en rond à mes pieds et me regardait d'un air très doux, sans plus faire mine de vouloir, ni me piquer, ni m'arrêter. Je mettais dans un sac qui se trouvait là, un peu du trésor, m'inclinais devant le Saint des Saints, et repartais par le chemin de l'aller.

Michaella - Alors il accepte. Cela se passe en 1981, avec la connaissance de l'Amour divin que Dieu m'a donné à cette époque-là, j'écris à des politiciens, des religieux pour leur dire d'aller les uns vers les autres, je leur parle de complémentarité. Je sais déjà que c'est le seul avenir de l'humanité et pas seulement la sienne. Ainsi, je m'inclinais devant le désir émis par L’Esprit de l’univers et poursuivais, grâce à Lui, la route qui mène vers toujours plus de connaissances de ce qu'Il Est. Les pièces du trésor que j’avais emportées sont les qualités spirituelles de mon âme.

V - A ma sortie, des guerriers noirs m'attendaient, ils venaient au-devant de moi et leur chef en me saluant me dit : "Désormais nous te protégerons". Je les saluais à mon tour et leur dis : "Je dois regagner la France, car j'ai mission de la réveiller". Ils m'accompagnèrent durant tout le voyage jusqu'à celui qui conduisait mon Pays.

Michaella - Là, je crois être arrivée à la période actuelle et je ne peux écrire que sous le contrôle de l'Esprit de l’univers car c'est l'avenir qui se dessine et je ne peux que supputer…

  1. Je ne connais pas physiquement 'l'homme " qui m'a contactée. Je crois qu'il est l'homme saint et sain qui doit mener la purification de mon Pays, l’Âme Elue.
  2.  Son prénom, que je tairais ici, puisqu'il le souhaite. 
  3.  Je vis actuellement à l'étranger, mais le fait de dire "je dois regagner la France, car j'ai mission de la réveiller", ne me semble pas être la nécessité de déménager.

L'accompagnement pourrait ressembler à des conseils pour celui qui conduira la France après des élections de 2017.

L’on peut dire aussi que les guerriers noirs sont des combattants dont j’ignorais l'existence au moment du rêve. Sans le savoir à ce moment-là, j’apprenais que je fais partie d'une bande (équipe) spéciale qui apportera la connaissance spirituelle au monde. Ma mission est claire : réveiller la France, ce qui signifie que je pourrais apporter la lumière, la connaissance.

VI - Je constatais alors que la forme du crâne de cet homme était spécifique et reconnaissable entre toute, mais je le voyais de profil, comme sur les gravures des livres d'anatomie détaillant la tête que l'on étudie. Je dis à cet homme que j'étais envoyée pour l'aider à faire le bonheur de l'humanité. Cet homme que je ne voyais toujours pas de face, compris de suite la nécessité d'agir et nous nous mîmes au travail dans l'instant.

Michaella - Ce paragraphe me trouble profondément parce que, par deux fois, j'ai pensé reconnaître l'homme ayant la forme de crâne que je revois toujours avec la même précision. C'est à cet homme que "je dis que j'étais envoyée pour l'aider à faire le bonheur de l'humanité". Maintenant je sais qui il est, et j’espère qu’il acceptera sa mission. (Malheureusement nul ne voulut l’écouter-note de 2020)

VII - Alors me retournant vers le chef noir qui m'avait protégée, je reconnus qu'il était une Âme élue par l’Esprit de l’univers et il me salua de nouveau en Son Nom.

Michaella – Pour moi ce "chef noir" est le symbole du renouveau de la Foi et le symbole de la tête Corse avec le foulard évoque un proche compatriote. Le fait qu'il m'apparaisse : ferme, droit et intransigeant, n'évacue pas le fait qu'il me reconnaisse à travers l’Esprit de l’univers. Parce que je suis l'ouverture de cette équipe, mentionnée plus haut. Il s'agit bien de cette Âme élue, que j’ai rencontrée sur Internet en 1998.

VIII - Le peuple reconnut alors qu'il était aimé de "L’Esprit de l’univers qui est la Vie" et travailla à rétablir une humanité juste et sans esclavage d'aucune sorte.

Michaella - "Celle/Celui qui est la Vie", l’Esprit de l’univers, sans sexe, Un et Famille. Celle/Celui dont l'organisme au complet est le grand Univers dans sa totalité, impossible à concrétiser par l'œil de l'Homme. Seul son âme et son esprit peuvent comprendre cela. Le peuple de France en premier, puis l'humanité entière vont reconnaître le lien intime qui imbrique la vie divine et la vie humaine, d'où la nécessité de transformer la compréhension du mode de vie et d'appliquer les suggestions divines des Révélations que j'ai reçues par l’intermédiaire de l’Âme Elue. L’Esprit de l’univers a créé l'Homme libre de ses choix, intelligent pour agir efficacement lorsqu'on lui met le doigt sur les réalités qui peuvent être cause de son anéantissement, s'il n'y prend garde et ne remédie pas à ses erreurs.

IX - La Paix commença à fleurir avec la prospérité et à ouvrir les cieux à nos sœurs et frères des étoiles. Celui que nous attendons tous, pouvait venir visiter son Peuple et le conduire vers "la Lumière". Au moment où j'entrais à Sa suite dans la Lumière...

Michaella - La Sagesse divine reconnaît les efforts fournis par les Hommes pour améliorer la vie de tout être sur Terre. La Paix présente ainsi que la prospérité, l'humanité peut espérer devenir un bon exemple pour les habitants des autres planètes. L'oint sacré annoncé vient pour nous préparer à œuvrer hors de notre sphère actuelle et par l'évolution Il nous conduit vers l'ancrage dans la Lumière de vie et la Suprématie.

X - Le réveil sonna… et je me rendormis.

Michaella - Le paragraphe précédent est un message d'espoir, nous sommes capables de mener à bien ce cheminement.

XI - Ce fut comme si je retournais dans mon rêve interrompu, à une différence près que je ne reconnaissais pas les lieux où je me trouvais. J'avais l'impression d'être là comme une spectatrice dans une salle de cinéma, et la personne que je voyais là, devant moi, était comme un double de moi-même que je regardais agir avec étonnement. Cette personne, richement vêtue, était assise sur une sorte de trône et semblait donner des ordres à une foule de courtisans.

Michaella - Cette réalité n'est plus de 1957, mais du début de ce 21ème siècle. La sensation de dédoublement de personnalité s'explique à présent pour moi par la connaissance du rôle de la Shekhina au cours des millénaires. Quatrième lettre du Tétragramme divin, elle est le lien entre le divin et l'humain, c'est le sens des riches vêtements, du trône et des ordres à des courtisans.

XII - Je la voyais ensuite quitter cette salle aux proportions imposantes et se diriger vers une pièce largement dimensionnée, dont le lit était l'ornement principal. Elle se dévêtait, puis frappait dans les mains. Trois beaux garçons se présentaient. Elle paraissait choisir entre eux, renvoyait les deux autres, et plaçait celui de son choix à ses côtés près du bord de son lit. Elle lui caressait la tête rêveusement, mais soudain la lumière s'éteignait et je ne distinguais plus rien.

Michaella - Les allusions qui sont faites-là se rapportent à une vie humaine, celle que j'ai vécue et celle de mon prochain karma, la Shekhina restant le lien entre les deux, l'une continuant l'action de l'autre. La lumière qui s'éteint semble indiquer que peu importe le vécu, l'important est la continuité de l'action. L’on peut dire aussi, le lit représente souvent le rêve et le souvenir. Caresser les cheveux signifie jouer avec des idées.

XIII - Cependant, un moment s'écoulait durant lequel j'avais la sensation pénible d'une souffrance interne. Puis la lumière éclairait de nouveau la pièce, et je constatais que la femme qui me ressemblait pleurait. Puis se ressaisissant, elle frappait dans ses mains, et apparaissaient de nouveau les deux autres jeunes gens aperçus précédemment. Elle les regardait longuement, puis choisissait le plus âgé des deux, le faisait asseoir sur le bord du lit, après avoir renvoyé l'autre. Il semblait lui parler un long moment et tenter un geste un peu osé dans sa direction qui ne semblait pas lui plaire. J'avais comme l'impression d'un voile qui se posait sur mes yeux et je ne savais pas ce qui s'en suivait. Lorsque mes regards purent scruter de nouveau la pièce éclairée, je vis le premier garçon qui sortait d'un air satisfait.

Michaella - Toujours cette similitude et cette continuité. A première vue l'on pourrait penser à une relation sentimentale et physique, mais je pressens ces démarches comme la recherche d'une vérité sur la personne à choisir dans le but de mener à bien une action importante. Cette action tourne autour de trois hommes lesquels voyaient les possibilités de l’avenir. Je ressens aussi que nous sommes trois à mettre en œuvre ce nouvel avenir.

XIV - J'entendis aussi des larmes et des soupirs, puis un sommeil léthargique sembla s'emparer de mon image et de moi-même, jusqu'à ce que mon rêve reprenne et là je me sentais moi-même et non un reflet dans les bras du troisième homme. Un grand feu semblait m'habiter, une fièvre m'envahir, puis soudain un vide sans fond qui m'attirait pour me détruire, une musique douce me calmait et le cri d'un enfant.

Michaella - Je suis consciente que tout ceci colle à la réalité de ma vie de femme telle qu'elle s'est écoulée, mais qu'il y a un symbole caché, puisque ce songe resurgit avec force à ce moment précis, lié aux deux autres plus récents.

Aussi si je reprends ce que je disais plus haut : le lit est symbolique de rêve et du souvenir. À cause du lit et de l’enfant, cette femme dont j’ai rêvé serait la reine de Saba qui fut aussi Néfertiti. Jésus avait prédit qu'elle reviendrait à la fin des temps. (Vous trouverez ce passage dans Matthieu. Jésus l'appelle la Reine du Sud). Ce cri fait référence à la prophétie de Jeanne Dixon. Il est celui de l'enfant qui doit mener le monde avec un sceptre de fer (Apocalypse de Saint-Jean, chapitre 12).

XV - J'essayais d'en comprendre le sens vainement, la seule notion qui m'apparaissait clairement c'était cette sorte de facette de ma personnalité, comportant le bien et le mal.

Michaella - Cette facette nous la possédons tous, c'est à nous de la dominer pour qu'elle ne reflète, comme les anges, que la divinité.

XVI - Devant la réticence que j’exprime et qui dure depuis des années et me retient d'écrire, le Seigneur rétorque :

 "La Lumière s'affine en sortant des ténèbres, elle est plus forte, ne crains pas, Je Suis à tes côtés"

Cette réflexion sur la réticence date de 1999, depuis j’ai écrit comme me le proposait La Shekhina

Grape vine 1

Messages et Songes Inspirés par la Shekhina - IVème

Le 5 octobre 2000

La Shekhina qui me guide, me dit : "Partages avec tes frères le rêve que tu as fais le 31 août de cette année."  Mon premier partage a été pour Pierre F… et ce dernier a eu la gentillesse de traduire ce rêve de la manière suivante que vous trouverez  en italique.

"Il y avait une grande foule bigarrée. Je me trouvais attablée dans une vaste salle qui ressemblait à celle d'un restaurant ou d'une assemblée.

Le service du repas était très lent et les personnes assises auprès de moi et aux tables voisines s'agitaient avec impatience.

Lassée, je me levais pour échapper à tout ce bruit et passais dans d'autres salles contiguës, puis dans une chambre. "

- Pierre - Ces trois phrases signifient : l'église ; l'apport de nourriture laisse à désirer ; vous quittez ce giron qui ne vous apporte rien. 

"Un homme était allongé sur un lit bas. Je m'approchais, c'était Jésus ! Je regardais son visage, ses yeux étaient bruns. Il me rappelait  mon mari, qui aurait eu vingt ans de moins. Il me faisait signe de venir plus près et je m'apercevais qu'il était allongé sous une vitre transparente (mais pas une vitrine). Il me disait : "Pouvons-nous être discrets ?" - Je lui répondais : "Oui, en mettant un rideau." Ce disant, je visionnais un rideau recouvrant la partie droite de la vitre. "

- Pierre - Jésus vous a fait signe. Pas l'église, JÉSUS. Le voile, c'est le rêve. La partie droite est le futur. 

"Il me dit : "Alors c'est bien, penche-toi, je vais régler les battements de ton cœur sur le mien."

Je me posais contre la vitre et j'entendais nos deux coeurs qui battaient distinctement. Au bout de quelques instants, mon cœur fit, plusieurs fois, espacés, des soubresauts que je ressentais vraiment, chacun me rapprochant du rythme du cœur de Jésus. Puis, je le sentis battre au même rythme comme s'ils ne faisaient plus qu'un seul et même cœur !

Un immense sentiment de bonheur et de paix m'envahit et je me réveillais toute surprise et ravie, baignant dans la sensation agréable de mon rêve.

Je me rendormis et me trouvais à circuler dans ce même bâtiment entouré d'une cour. Il y avait toujours cette foule houleuse. J'allais de l'un à l'autre pour les écouter, les conseiller, les enseigner, prendre part à leurs joies et leurs peines.

Je leur disais : "C'est ma maison et celle de mon époux, usez-en, vous êtes chez vous et les gens semblaient heureux. "

- Pierre - Soyez heureuse, en effet, car Jésus Lui-même vous appelle à accorder votre âme à celle de la connaissance. L'église ne connaît pas Jésus. Par contre, Jésus connaît Jésus. Il est prêt à vous enseigner Sa parole, la parole vraie. Suivez-le. Et vous ne pourrez le suivre qu'en abandonnant l'enseignement de l'Eglise, qu'en étudiant les paroles de Jésus, qu'en l'écoutant, à travers vos rêves. Jésus ne sera chez lui, dans l'Eglise, que lorsqu'Il sera connu, que lorsque les hommes d'Eglise L'y auront placé.

Retour : CHAPITRE XI - Extrait I

Grape vine 1

Suite

Eyes3 mic 2

Table de Matières

I Haut de page – C HAPITRE X – Extrait VIII I

Grape vine 1

Copyright by Micheline Schneider – CHAPITRE X - Extrait VIII -  CLARENS 2000 - Messages et Songes

 "La première et merveilleuse histoire d’Amour du monde ou Hologramme d’une VIE humaine pour une Entité Divine"

 

Date de dernière mise à jour : 07/07/2020