Cinquième partie Lorsque jaillit la Lumière – 1994/1995 – 2011/2012/2013

Eyes3 mic 2

CHAPITRE X - En marche vers la Lumière de Vie – 1994/1995 – 2011/2012/2013

Extrait VI –La Shekhina me dit qui je suis et me donne l’Explications du songe du 2 septembre 1997 –

La vie courante à la retraite - 1999 – Les Messages de la Shekhina - 1999

Grape vine 1

La Shekhina me dit qui je suis et me donne l’Explications du songe du 2 septembre 1997 –

Lorsqu’en 1997, CELLE/CELUI QUI EST LA VIE, m'invita à lire le livre "d'Eliane Amado Lévy-Valensi" : "La Poétique du Zohar" (Editions de l'Eclat) nommé et recommandé au cours d'une émission télévisée du dimanche matin sur France II, il me sembla comprendre qu'un lien subtil me liait à Elle !...  

Cette certitude se confirma dans les mois qui suivirent et se précisa dès octobre1998 et qu’elle me donna l’explication suivante.

Explications du songe du 2 septembre 1997 reçues courant 1998

(Songe que je n'ai pas indiqué ailleurs)

Mon mari et moi-même vivions dans une grande maison située sur une vaste propriété couverte de vignobles. La vigne ne donnait plus autant qu'elle aurait dû et cela nous procurait beaucoup de soucis et rendait mon époux insomniaque. Il se leva donc, cette nuit-là et circula d'une pièce à l'autre de la maison, me laissant seule dans un demi-sommeil, durant lequel il me semblait entendre, au dehors, la rumeur des travailleurs que nous employions dans la vigne. Ces derniers paraissaient discuter entre eux d'une initiative à prendre auprès de moi-même.

  • "La date se situe après la déroute de la droite et le fait qu'Alain Juppé ait totalement perdu pied par rapport à la mission qui lui était demandée
  • Le jour précis : Ton époux terrestre étant le symbole du Père et de l'Epoux, sa santé très perturbée indique l'état d'affaiblissement dans lequel se trouve Dieu-Père à cette date.
  • La grande maison et la vaste propriété représentent la planète Terre. La vigne qui périclite, la Terre qui s'épuise par la faute des Hommes. Le manque d'Amour des Hommes pour Dieu. Lequel souffre au point de chercher à toute heure la solution et le remède !
  • La rumeur que tu entends, est celle des Hommes qui se plaignent de leurs maux et qui s'en prennent à Dieu, plutôt qu'à eux-mêmes et lui demandent des comptes."

Le murmure s'amoindrit et je sentis soudain se glisser auprès de moi dans le lit, un corps jeune et chaud qui me plaqua par moitié du corps, sans résistance, entre les draps. Ce corps d'homme était à demi nu et fleurait la bonne santé et le travail énergique. Son attitude bien que ferme et possessive était déférente et exempte de gestes osés ou portant à conséquences. Cependant, accentuant sa pression pour me rendre attentive à ses propos, il me dit :

  • L'entrée dans le lit d'un corps jeune et chaud qui te plaque par moitié symbolise : dans le temps présent, la notion de renaissance et d'enfant par rapport à toi, dans l'avenir, l'époux de ton karma futur.
  • "Le corps à demi nu de l'homme jeune, signifie : qu'il s'agit d'un être jeune, pur et droit dans ses intentions et qu'il accepte le contact transcendant que tu reçois.
  • Son attitude signifie qu'il entend mener ce pourquoi il est mandaté avec fermeté et selon les termes du projet divin, en tenant compte des transmissions que tu lui indiqueras."

"La vigne se meurt, il faut la tailler à mort si nous voulons la voir repartir. Le maître en semble inconscient. Pourtant nous le voyons soucieux et nous aimerions vous aider l'un et l'autre, en agissant en votre lieu et place. Le profit serait meilleur pour tous. Qu'en penses-tu ? Nous avons besoin de ta participation et de ton appui pour faire évoluer le cours des événements avant qu'il ne soit trop tard, car nous voulons survivre ! Accepte-nous, tels que nous sommes, pauvres et modestes, mais efficaces et prêts à aller de l'avant. Epaule-nous auprès du maître."

  • "Il est pressé, le temps est compté maintenant. Il se plaint du maître qui ne paraît pas trouver la solution pour réagir. Mais il est prêt avec ceux qui voudront le suivre à procéder au sauvetage de la planète Terre.
  • Il demande l'aide de la Shekhina avec modestie et il mettra toute son efficacité au service de la survie de tous.
  • Que Dieu l'aide, lui ne l'abandonnera pas."

Sa pression était chaude, comme attentive à une réponse, à la fois, corporelle saine et naturelle et un acquiescement de principe. Je sentais qu'il fallait que j'accepte cette proposition, elle me paraissait la dernière chance, la planche de salut ! …

  • "Tu sais que c'est la dernière chance et que tu dois l'aider."

Je dis, oui ! La chaleur du contact de ce corps d'homme jeune et dynamique se répandit alors dans le mien, comme par osmose, sans pénétration aucune, mais un tendre baiser scella cet accord et il sembla s'accorder quelque repos près de moi, ainsi enlacé dans un demi-sommeil, moi je veillais.

  • "Tu dis oui, et agis en conséquence. Il sait qu'il peut compter sur toi et il prend des forces auprès de ta foi. "

Mon époux entra dans la pièce, il nous regarda ainsi tendrement enlacé, mais ne cilla pas et sembla saisir parfaitement la situation, tout en posant un regard interrogatif sur moi-même. Il paraissait quêter une explication qui n'avait rien à voir avec l'enlacement, mais plutôt avec la situation critique que nous traversions tous ensemble.

  • "Dieu vous regarde, comme un Père regarde son épouse et son enfant. Dieu sait qu'Il peut compter sur vous, que vous travaillerez ensemble à Son projet. "

Je lui rapportais fidèlement les propos tenus par le jeune émissaire, en lui demandant son accord tacite. Mon époux accepta d'un signe de tête, quitta la pièce sans bruit et regagna une autre pièce de la maison pour vaquer à des problèmes personnels qui lui tenaient à cœur.

  • "Dieu donne son accord, Il vous donne carte blanche. Il peut se consacrer au grand Univers extérieur. "

Je réveillais doucement l'homme jeune et lui exprimais le consentement du maître pour mener à bien les affaires communes, en menant son monde à son idée, afin de surmonter les difficultés de l'heure. Je provoquais ce réveil par des gestes très doux, en lui caressant les cheveux, la nuque et le haut des épaules. Il sortit de son assoupissement, me remercia de ma médiation, m'embrassa tendrement, un peu amoureusement, se leva et dit : "Je vais faire le nécessaire". Il quitta la pièce et se faisant, je constatais qu'il n'était effectivement vêtu que d'un slip !

  • "Tu exprimes à l'homme jeune ta volonté de l'aider et l'assures du soutien de Dieu Père.
  • L'homme jeune te remercie de ta compréhension, l'allusion à la vêture, signifie qu'il reste désormais dans l'état d'esprit de celui qui a compris la complémentarité de la tâche à accomplir."

Je l'entendis rejoindre ceux qui paraissaient l'avoir poussé à chercher ma médiation. Tous étaient satisfaits du résultat et décidèrent de se mettre rapidement au travail sous les ordres éclairés de l'homme jeune.

  • "Se sachant épaulé désormais, il entraîne ses amis dans l'action pour mettre en place un parti qui répandra le projet et les moyens de le réaliser grâce à la médiatisation et la médiation de la Shekhina. "

J'eus l'impression de sombrer dans un profond sommeil, puis soudain d'être réveillée par des cris de joie et de contentement évoquant une réussite. J'éprouvais la sensation de me sentir portée en triomphe, à bout de bras, mais j'étais toujours dans une position allongée.

"Les vingt et une années nécessaires à l'accomplissement de la mise en place du projet s'écoulent, tu es âgée, tu as accompli ton devoir avec Amour."

La rumeur de joie cessa et sembla brusquement laisser la place à la consternation ! J'aurais voulu comprendre pourquoi, mais je n'arrivais pas à ouvrir les yeux. Quand je parvins à les ouvrir, je ressentis comme un dédoublement de personnalité. J'étais là et regardais la femme que l'on portait l'instant d'avant en triomphe, c'était moi-même et à la fois, cela ne l'était pas ! La femme que je voyais là, que je sentais être moi, avait de longs cheveux grisonnants et un corps d'allure jeune, mais elle fermait les yeux et paraissait sans vie.

  • "Tu quittes le domaine du temps terrestre et ceux qui t'ont vue à l'œuvre te pleurent.
  • Tu te vois dans ton karma actuel et le suivant. "

Toute joie semblait avoir disparu de l'assemblée et l'homme jeune accourait éploré, couvrait le visage de la femme de baisers tendres et amoureux et pleurait. Alors, les yeux de la femme s'ouvrirent avec étonnement et je constatais qu'ils étaient verts, couleur des eaux limpides. Ils semblaient naïfs et si jeunes, contrastant avec les cheveux grisonnants qui progressivement de gris devinrent blonds !

  • "Tes amis sont dans la tristesse de ton départ.
  • Tu te reconnais dans ton karma suivant, mais dans le moment où celui-ci est opérant, quand la Shekhina du vingt et unième siècle a compris qui elle est et le rôle qu'elle doit jouer. "

C'était moi et c'était une autre moi-même ayant retrouvé la jeunesse et s'étonnant du monde renaissant où elle se trouvait ! A l'ouverture de ses yeux, les cris de joie, anéantis l'instant précédant, s'élevèrent de plus bel. La foule, toujours plus dense les cernait l'un et l'autre dans un élan d'Amour, les mariant de leurs bras et de leurs regards.

  • "Cette jeune femme épouse l'homme jeune, mais ce n'est pas le précurseur, c'est le Fils de Dieu attendu.
  • Ainsi le Dieu Un et Famille est réuni à jamais et la Paix règne sur la Terre et bientôt dans toute la galaxie. "

Je me réveille brusquement et constate l'heure matinale. J'essaie un court instant de comprendre ce rêve ! Je n'y parviens qu'à moitié. Je me lève et j'obéis au commandement d'écrire. Le Seigneur me dit : "Tu comprendras bientôt les significations de ce rêve".

  • "Lorsque tu t'es réveillée, tu comprenais que je t'avais montré l'avenir et que tous les espoirs étaient permis.
  • Alors le Seigneur, le Dieu Un et Famille te dit : "Tu comprendras bientôt les significations de ce rêve".

Je termine, il est sept heures et j'attends !

  • "Lorsque tu terminais de relater ce songe prophétique tu pensais que le "bientôt" était proche,
  • mais il n'en était rien, car il fallait attendre qu'apparaisse le précurseur

J’ai préféré indiquer ce songe et l’explication reçue en même temps, car cela rend plus compréhensible l’écriture de ce roman authentique et la présence de la 19 ème Shekhina que je suis dans la plupart des textes de ma narration. Retour : Chapitre XI - Extrait I

Grape vine 1

La vie courante à la retraite - 1999

La mise au point de nos retraites et leurs réceptions, ainsi que le début de mon premier site occupèrent notre temps. Je faisais du crochet au côté de Richard lorsqu'il regardait des matches de tennis ou de foot. Nous regardions aussi la dance sur glace. Je m'occupais aussi beaucoup des fleurs sur la terrasse qui faisait 10 mètres de long, dès les beaux jours. Ceci dit sans compter les courses, le ménage, la cuisine, etc.

Sylvie en vacances en famille à proximité de la frontière Suisse avait loué chalet et nous allâmes leur rendre visite un week-end d'août, emportant un gros poulet cuit et une ratatouille niçoise pour participer aux repas. Nous allâmes nous promener Sylvie, les enfants, moi-même et les chiens dans des petits chemins ombragés à flan de montagne. Je trouvais ma fille un peu triste, je ne connus les raisons que plus tard. Nous couchâmes au chalet et pour la première fois Joël nous joua un très beau morceau à la guitare. C'est aussi quelques temps plus tard que j'en compris la cause. Les enfants étaient heureux et nous fîmes quelques photos souvenirs précieux.

Le 25 septembre j'appelai Sylvie pour lui souhaiter un bon anniversaire, 37 ans, elle me remercia, mais je trouvai sa voix inhabituelle. Elle fut assez brève me disant je te rappelle pour ton anniversaire le 27, Bisous. Je n'insistai pas et quant elle me téléphona pour me le souhaiter, elle ajouta je dois t'annoncer une nouvelle qui va te surprendre, mais j'attendais d'en être certaine pour t'en parler. Joël n'est pas rentré à la maison le soir de mon anniversaire, il est venu le lendemain en me disant :

-"Je te quitte, je fréquente une autre femme depuis quelques mois et j'ai décidé de te quitter il n'y plus assez d'amour entre nous."

Il a pris quelques vêtements a embrassé les enfants et sur le modèle de son propre père ayant quitté sa mère avec plusieurs enfants, il est sorti sans plus. J'essayai de la réconforter mais je pensais à toutes les conséquences pour son avenir et celui des enfants. Elle n'était pas étonnée, apparemment elle s'attendait plus ou moins à ce qui lui arrivait déjà en août quand je lui trouvais cette petite mine triste en promenade et où elle était restée silencieuse à mes questions. Et je compris aussi le morceau de guitare, Joël nous jouait un morceau d'adieu car nous ne le revîmes jamais. Pour le moment, elle supposait que suite au divorce elle aurait une pension pour les enfants, elle réfléchissait avant de m'en dire plus.

Grape vine 1

Messages et Songes inspirés par la Shekhina - II

Le 15 février 1999

L'Esprit-Saint me dit : "Ce message est pour toi, mais aussi pour ceux qui t'écouteront. Ces paroles sont celles de l'Oint sacré qui vient."

"Tu vas recevoir une force celle de l'Esprit-Saint" (Ac 1,8).

"Il vous faut naître d'en haut. Le vent souffle où il veut, et tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d'où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l'Esprit" (Jn 3,7-8).

"Si vous m'aimez, vous vous appliquerez à observer mes commandements ; moi, je prierai le Père : il vous donnera un autre Paraclet (défenseur, consolateur, intercesseur) qui restera avec vous pour toujours. C'est lui l'Esprit de vérité, celui que le monde est incapable d'accueillir parce qu'il ne le voit pas et qu'il ne le connaît pas. Vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous et il est en vous" (Jn 14, 15-17).

"Celui qui croit en moi fera, lui aussi, les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je vais vers le Père" (Jn 14, 12).

"Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et celui qui vient à moi, je ne le rejetterai pas, car je suis descendu du ciel pour faire, non pas ma propre volonté, mais la volonté de Celui qui m'a envoyé" (Jn 6, 37-38).

Grape vine 1

Le 15 mars 1999

Le Christ est venu vous montrer l'Amour du Père à travers le sien. Il désirait vous le faire mieux connaître et aimer. S'il a accepté le sacrifice de sa vie et laissé coulé son sang, c'est que

Le Sang de Dieu, c'est l'Amour qui donne la Vie à tout le cosmos, à toutes créatures.

Comme Abraham, vous serez justifiés par la foi au Dieu de la promesse. Pour vous la promesse est manifestée et résumée dans la Résurrection du Christ.

Il est le chemin qui mène au Père. Par Lui vous avez accès à la foi qui donne confiance et espérance. Si vous avez la foi, ne craignez pas la détresse.

Avec Paul, vous pouvez répéter et constater : "La détresse produit la persévérance, la persévérance la fidélité éprouvée, la fidélité éprouvée l'espérance, et l'espérance ne trompe pas, car l'Amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l'Esprit-Saint qui nous a été donné" (Epitre aux Romains 5 - 3, 5).

L'Esprit-Saint est avec vous, il vous suffit d'écouter ses conseils et suggestions.

Grape vine 1

Le 15 juin 1999

Si dans l'immense univers, toujours en évolution, les éléments qui le constituent bien que différents et parfois divergents, devaient se combattre ou s'éliminer, cet univers ne serait déjà plus !

Si vous voulez bien accepter l'idée que le corps de notre Créateur est cet immense univers et que nous sommes faits à son image matériellement, comme spirituellement, vous comprendrez aisément que cet univers fonctionne en harmonie et que ce corps divin est notre modèle.

Ainsi, s'il existe un équilibre cohérent pour CELLE/CELUI QUI EST LA VIE, c'est qu'Il écoute et accorde intérêt à chaque fragment de Son être et de Son esprit. Il est en nous et nous sommes en Lui.

De ce fait, prenons exemple de Son synchronisme parfait, imitons-le.

Ainsi des êtres d'opinion divergente ne sont pas créés pour se combattre et chercher la domination sur l'opposant, mais bien au contraire pour se compléter et se parfaire.

Se battre sous le prétexte de la richesse apportée par la diversité de vos idées, c'est là l'anomalie ! Ce n'est pas de la mollesse ou de la faiblesse de vouloir s'écouter, s'entendre, s'entre aider, se compléter.

L'avenir de l'humanité passe par cette cohabitation des êtres, l'acceptation de leurs différences, la mise en valeur de la richesse de leurs diversités.

Les dons que nous avons reçus, c'est de Dieu, notre Créateur et la Famille divine que nous les tenons. Ils sont faits pour s'harmoniser, se compléter, nous mener vers l'évolution.

Le premier degré de l'évolution, c'est de s'accepter différents et de travailler ensemble à assumer cette évolution nécessaire pour survivre. En faisant appel à la Sagesse qui repose en chacun de nous, pour composer et créer l'avenir, sans heurt, en ayant toujours pour objectif, le meilleur pour l'Homme, quelle que soit sa condition.

Pour être honnête, il convient de dire, en réalité, que nous n'avons plus le choix si nous voulons survivre ! Individuellement, au fur et à mesure que votre connaissance se précisera par les Révélations que l'Esprit-Saint nous transmet depuis quelques années, selon votre cas spécifique, il ne vous restera plus que de, une à trois vies, pour réussir votre évolution.

Commencez dès maintenant à préparer ces vies qui vous attendent, car ce sera sur la Terre que vous les vivrez.

Pour cette préparation, il faut apprendre à vivre en complémentarité, en faisant les choix sages et judicieux, sans arrière pensée de vaincre l'autre pour régner.

Vous avez en main tous les atouts, à vous de savoir gérer votre propre avenir, sans faille, mais dans la joie du but à atteindre : la SUPREMATIE.

Grape vine 1

Suite

Eyes3 mic 2

Table des matières

I Haut de page - Chapitre X - Extrait VI I

Grape vine 1

Copyright by Micheline Schneider - Chapitre X – Extrait VI - La Shekhina me dit qui je suis et me donne l' Explications du songe du 2 septembre 1997 –

La vie courante à la retraite - 1999 – Les Messages de la Shekhina - 1999

 "La première et merveilleuse histoire d'Amour du monde ou Hologramme d’une VIE humaine pour une Entité Divine"

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 07/07/2020