Cinquième partie Lorsque jaillit la Lumière – 1994/1995 – 2011/2012-2013

Eyes3 mic 2

CHAPITRE X - En marche vers la Lumière de Vie – 1994/1995 – 2011/2012/2013

Extrait IX – CLARENS – 2001 – Messages et Songes

Grape vine 1

CLARENS - 2001

Sur le plan physique, j'avais démarré l'année 2000 par un épanchement synovial de la hanche, très douloureux durant quatre mois. Je marchais avec beaucoup de difficulté, et la position assise trop longtemps devant l'ordinateur n'était pas non plus l'idéal. Richard qui avait subi sept interventions chirurgicales depuis notre arrivée (dix ans en 2001) en Suisse : prostate et polypes répétitifs à la vessie, connaissait quelque répit dans ce domaine, mais restait et est toujours fragile psychologiquement, se stressant rapidement et prenant à petite dose des anti dépresseurs.

En 2001 il devint nécessaire de pratiquer l'intervention pour ma hanche dont je souffrais de plus en plus fréquemment. Radios nouvelles et visites faites au chirurgien, l'opération fut prévue pour le 25 avril. En attendant j'allais vaille que vaille, me distrayant des ouvrages au crochet, de la peinture, la vie courante, des courses, ménage et cuisine, mais nous profitions bien l'un et l'autre de notre si mignonne Romane qui grandissait et nous donnait beaucoup de joie.

A six mois et demi et elle faisait de gros câlins avec mon maître dans la bergère et tous deux avaient un air ravi ! Au Pierrier à Clarens elle joue avec ma maîtresse et mon maître et cours comme une dératée.

Le 22 juillet anniversaire de Romane - Un an elle pèse 30 Kg.

Visite de Philippe avec Dominique et Marine vers les 6 et 7 août - Romane et Riesling font connaissance. Romane a un copain et joue avec Nesquick et lui fait des guiliguilis, c’est un Golden à robe claire de belle taille, très gentil.

Grape vine 1

En avril avant et durant mon séjour à l'hôpital de la Providence à Vevey je fis de nombreux songes que je vous invite à lire

Le 15 avril 2001 - nuit pascale.

Songe très important qui m’a définitivement détournée de l’Eglise des hommes

J'ai rêvé que je me rendais avec mon mari, à une fête dans le village voisin de l'endroit où nous habitions dans ce rêve. C'était une réunion où nous retrouvions des relations et des parents éloignés.

La maison était grande et en pierre. La pièce où se tenait la réception était vaste, les murs de pierres apparentes, une cheminée haute faite de la même pierre de taille, foyer largement dimensionné, feu flamboyant. Tous se réunissaient autour d'une longue table de chêne, nue, pour un repas de fête. L'ambiance était joyeuse et bruyante.

Soudain, tous se regroupaient pour se rendre à une cérémonie ou une manifestation festive à l'extérieur du village.

Je devais y aller également, mais l'apparence de la salle, désolante dans son aspect dévasté, la crasse et la poussière que j'y voyais tout à coup, la vétusté qui sautait enfin aux yeux, me retenaient dans les lieux auprès de l'hôtesse qui était plus âgée que moi-même. Elle me dit qu'elle se sentait fatiguée et trop vieille pour remettre tout en place et faire la propreté.

Mon mari était resté auprès de moi et regardait l'environnement, l'air désabusé et baissant les bras, disant : "Il y a tant à faire !"

Je me dis : "Il me faut être courageuse et remettre de l'ordre !" Je commençais par faire table rase des restes éparpillés sur celle-ciJe fis la tournée des placards où régnait un fouillis indescriptible : vaisselle, verres, couverts, sucrerie en tout genre, livres de comptabilité, tout mêlé !

Mon mari feuilletait ces livres et me disait : "Il vaudrait mieux tout jeter ! "

Je regardais à mon tour et pensais tout haut : "Je crois qu'il vaut mieux garder et trier ensuite, des intérêts pourraient être demandés et nous ne saurions plus la provenance !"

Mon mari me dit : "Fais comme tu veux."

Je rangeais la vaisselle dans un meuble et sur une étagère à part les friandises, dans un autre buffet qui faisait face au premier, je reclassais les documents comptables.

Après cela, j'aspirais la poussière qui s'entassait dans les coins. A un endroit, vers les fenêtres qui donnaient sur un jardin dont les plantes étaient très enchevêtrées, je constatais que le sol s'était écroulé et laissait voir la terre. Des plantes, semblables à des rosiers feuillus, mais sans fleurs, poussaient dans la maison. Le sol était en pente inclinée vers le mur de la façade. Il y avait un pâle soleil à l'extérieur.

Lorsque j'eus fini d'aspirer, je vis que l'âtre était éteint, qu'il y avait un monceau de cendre encore fumante. Je regardais ce foyer où le bois finissait de se consumer avec un peu de découragement et mon mari me disait : "Je te comprends." Mais il ne levait pas le petit doigt pour m'aider !

Me tournant vers la vielle dame aux cheveux blancs et frisés, je lui demandais si elle possédait du matériel pour laver le sol qui en avait grand besoin. Elle m'attira vers la cuisine qui était, elle aussi, innommable à contempler et me montra, dans un coin, une serpillière et un balai brosse. Je ne voyais même pas un seau pour y mettre de l’eau, ni aucun produit d'entretien !

Lorsque j'avais décidé de laver la pièce, j'avais dit à mon mari de ne pas rester m'attendre car j'en avais pour un long moment à faire la propreté. Il décida de rentrer à la maison et sortit, se dirigeant vers notre automobile. Après avoir constaté le peu de performance du matériel pour laver le sol, je décidais d'aller chercher le mien à la maison et je sortis précipitamment pour retenir mon mari et partir avec lui.

Mais il était déjà monté en voiture et démarrait, n'entendant pas mes cris pour le retenir. Je le vis disparaître au tournant d'une rue dans le village déserté par ses habitants. Je constatais alors que les maisons avaient été belles, toutes construites en pierre de taille, mais elles étaient vétustes maintenant et de l'herbe poussait dans les joints. Les rues n'étaient pas entretenues, des pans de murs dégradés jonchaient ça et là le sol. Tout alentour dégageait une impression pénible de tristesse et de désolation. J'en eus le cœur serré.

J'aperçus soudain le véhicule de mon mari déboucher à l'angle d'une rue voisine. Je lui fis de grands signes avec les bras, mais il ne parut pas les voir et tourna dans le sens opposé. J'étais désolée parce que je ne me voyais pas rentrer à pieds à la maison assez éloignée, ma hanche ne me le permettrait pas !

Enfin, je vis la voiture réapparaître et se ranger près de l'endroit où je me tenais. Mon mari leva les bras en signe d'impuissance pour retrouver son chemin ! - Il n'avait jamais eu le sens de l'orientation ! Il me demanda ce que je faisais là, je le lui expliquais. Il me dit : "Je suis bien aise que tu sois là pour me montrer le chemin !"

A ce moment précis je me réveillais, ma jambe droite douloureuse me permettait ainsi de me remémorer ce rêve qui aurait pu autrement disparaître de ma mémoire.

Ce n'était pas la hanche qui doit être opérée le 25 avril qui se rappelait à mon bon souvenir, mais le devant de la jambe droite, la circulation déficiente dans ce membre, peut-être ou un rhumatisme dû au temps pluvieux ! …

Une conclusion s'impose, certainement que beaucoup d'entre vous peuvent la faire !
Une petite précision est nécessaire : de même que Bruno, mon beau-fils, figure le Christ dans mes rêves, mon mari figure Dieu, le Père de l'univers ou gravite notre planète.

L’explication de ce rêve c'est Pierre F…qui me l'a fournie

-"Vous me demandez une conclusion, mais y croirez-vous ? Pour remettre de l’ordre, suivant la suggestion de votre rêve, il vous faudra être très courageuse. Peut-être me prendrez-vous enfin au mot ! "

-"La maison de pierres représente l’Église. De l’extérieur, elle est bien. Mais à l’intérieur, la table est nue. Pas de nourriture ! Entendez bien ce que cela veut dire : pas de nourriture spirituelle. En rêve, la nourriture est toujours spirituelle."

Grape vine 1

Le 4 mai 2001 (cinq heures du matin).

Je suis à l'hôpital, opérée de la hanche droite depuis le 25 avril - tout loisir de méditer et d'être attentive à la voix du Divin qui vit en moi.

- J'étais dans une grande maison familiale désordonnée et je m'affairais à la ranger. Il y avait des enfants, des personnes de la famille, des inconnus...

- "L'Eglise toujours en désordre comme dans mon rêve précédent et que je veux mettre en ordre ! Tous ces enfants de Dieu en attente..."

- Bruno, mon beau-fils (dans mes rêves représente le Christ) et l'un de ses amis, plus jeune que lui-même, venaient me dire qu'ils avaient besoin de mon aide, de mon appuie auprès d'un personnage qu'ils voulaient convaincre de la réussite de leur projet.

- "Avec ses amis (la jeunesse surtout) Jésus a un projet de redressement, Il me demande le suivre dans ce projet et de l'aider, sous Sa direction à convaincre ceux qui peuvent agir pour travailler à ce changement."

- J'hésitais à les suivre dans cette voie et je tergiversais.

- "Il semble qu'un déclique me manque pour être efficace et répondre à ces appels !"

- Bruno venait s'asseoir à la table familiale et je lisais dans ses yeux qu'il désirait que j'agisse avec lui. Je lui dis soudain :

"Mais alors tu me donneras toute ta tendresse ? "

Il y eut un échange de regard à connotation charnelle. Je dis, oui, je signai un document et me sentis soulagée, heureuse. Bruno et son associé me sourirent.

- "Jésus m'exprime son Amour, alors je décide de le suivre dans Sa voie."

- Dans le même temps, ma jambe droite opérée semble s'allonger, s'étirer puis revenir à sa place, comme en bon ordre de marche.

- "Mes certitudes se raffermissent, c'est le Jésus du nouveau projet que je dois suivre et non l'Eglise et tout sera dans l'ordre."

Grape vine 1

Le 5 mai 2001 (au réveil à l'hôpital)

- Une réunion dans une habitation. Par la porte ouverte j'aperçois : mon mari au volant, Bruno à ses côtés, deux autres copains de Bruno à l'arrière.

- "Toujours le rappel à la notion "d'Eglise" habitation, mais devenant plutôt un lieu de rencontre. Mon mari personnifie le Père, qui est aux commandes, Bruno, le Fils accompagné des hommes qui le secondent."

- Ils nous rejoignent. Nous nous embrassons les uns les autres. L'un des compagnons de Bruno a les joues grasses de crème pour soigner des boutons, le contact n'est pas agréable.

- "Pas toujours agréables les contacts selon les caractères bien trempés de ceux qui entourent Jésus !"

- Je cherche Bruno des yeux car il est dissimulé par les mouvements des personnes assistant à la réunion.

- "J'ai du mal à le rejoindre en harmonie totale d'idées. D'autres me le dissimulent par des idées qui me troublent."

- Je le trouve enfin et il se penche vers moi et nous nous embrassons. Nous nous prenons par la main, quittons la maison et marchons dans la ville.

- J'arrive enfin à comprendre ce qu'Il veut et ce que je dois croire. Alors je peux le suivre, quitter définitivement l'Eglise telle que je la connais et travailler pour ce nouveau monde.

- Je lui dis : "Tu n'es pas très affectueux !" Il s'arrête me regarde des pieds à la tête et me répond :

-"Tu as trop grossi pour mon goût, il faut que ça change !" Cependant Son regard est plus doux et encourageant, Il met Son bras autour de mon épaule et nous continuons d'avancer dans la foule.

-"A mon reproche, Il rétorque que j'ai trop d'orgueil, je dois abandonner ce que j'ai fait jusqu'ici, le modifier, mais Il me soutient dans ma nouvelle démarche et je progresse grâce à Son aide."

C'est à la suite de ces deux rêves j'avais décidé de remodeler mon site d’alors en 2001, je le fais de nouveau en août 2002, puis en crée un nouveau en 2010, espérant qu'il plaise à CELUI QUI EST LA VIE et puisse aider mes sœurs et frères à évoluer vers la Lumière de VIE.

Grape vine 1

Dans la nuit du 13 au 14 août 2001

Un court rêve qui met en scène Bruno - Mon beau-fils qui dans mes rêves représente le Christ - Nous marchons, il passe son bras autour de mes épaules en un signe protecteur. Lorsque je m'écarte pour dialoguer, il me suit du regard comme pour me soutenir moralement et me protéger par sa présence.

Le 17 octobre 2001, l'Esprit-Saint me console, me ragaillardit, m'inspire en ces termes :

-"Tu te sens un peu triste lorsque tes démarches ne paraissent pas toucher celles ou ceux auxquels tu t'adresses dans l'esprit où tu les effectues ! Ne te laisse pas atteindre par l'orgueil de l'ego de l'un ou de l'autre. Tu remplis ta mission comme je te l'ai suggérée."

-"Il est nécessaire, pour tout humain et tout Galatéen de cet univers, de partir de la base de sa foi d'origine ou de sa non foi, pour monter vers la Lumière qui le mène à la compréhension de sa place dans cet univers et son rapport intime avec CELUI QUI EST LA VIE."

"Tu es arrivée à ce point il y a déjà quelques temps, mais le fait que tu relates ce "cheminement initiatique" depuis le début et que certains ne lisent pas tes "pages personnelles" dans leur intégralité, les portent à croire qu'ils en sont "plus loin". "Alors, ils te donnent des conseils ou la version qu'ils ont intégrée, sans comprendre la simplicité véridique de ce que tu leur communiques.

-"Reste sincère et vraie, comme tu l'as toujours été et viendra le jour où ils sauront que j'étais à tes côtés durant toutes ces années de patience, de persévérance et de foi. Répète-leur inlassablement la CONFIANCE que tu as mise dans le SEIGNEUR et renaîtra en l'Homme la certitude que CELUI QUI EST LA VIE vit en lui et qu'il est capable, fort de cette PRESENCE, de vaincre tout ce qui l'empêche de s'épanouir avec harmonie en compagnie de ses semblables, sœurs et frères dans l'ESPRIT."

A côté de moi, sur la table où j'écris ce que je reçois de l'Esprit-Saint, trône un pot de chrysanthèmes. Cette plante, dont certains acceptent mal la beauté parce qu'elle est la fleur dite "des morts" ! Pourtant, cette myriade de petites fleurs d'un jaune tendre ourlé de mauve, épanouie en demi dôme et parfumée délicatement, est un plaisir des yeux et de l'odorat. Comme de petits soleils discrètement lumineux, ces fleurs embellissent l'automne, ma saison de naissance. Non, elles ne me font pas penser à la mort avec un recul de peur… Elles évoquent la VIE à venir qui attend tout être qui communie avec CELUI QUI EST LA VIE.

Grape vine 1

Le 19 octobre 2001 - Message de l'Esprit-SaintLa Mère Divine

L'Esprit-Saint me dit :

 -"Il te faut faire un point maintenant que tu te sens au fait de la compréhension concernant l'univers où la planète sur laquelle tu vis est en train de tenter son ancrage définitif.

-"C'est à regret que je te demande de faire la triste constatation de l'état spirituel de cette planète, la Terre ! Après avoir échoué plusieurs fois au cours des millénaires dans sa progression vers cet ancrage, l'ultime tentative est amorcée. Tu t'en es faite l'écho depuis 1981, mais cette approche date du début du deuxième quart du siècle précédent. Survenue après la première guerre mondiale et avant la deuxième, l'aide, cette fois, était apportée par des membres compétents des autres univers et destinée à t'accompagner lorsque le temps serait venu. Cette aide consista en l'explication des hiérarchies de l'Univers des univers, et en l'évolution de ces derniers, mais la plupart des humains ne l'ont pas connue, considérée et même repoussée.

(Il s'agit de la Cosmogonie d'Urantia - note de 2020)

-"L'univers où tu vis est supervisée par la hiérarchie de l'Univers des univers, certes, mais il est gouverné par la Famille Divine qui est le reflet de la FAMILLE DU TOUT et le modèle de la famille humaine. Cette Famille Divine comporte quatre membres et tu as fait connaissance, au cœur de ta religion de base, du Père, du Fils et de moi-même, l'Esprit-Saint, considéré comme la Mère de cette Famille. Une complexité existe du fait que je suis l'Esprit qui souffle sur TOUS LES UNIVERS, tout en couvrant de Mon aile la Mère de cet univers englobant la Terre.

-"Je t'ai dit que tu es la Shekhina, la Fille de cette Famille Divine qu'ainsi tu connais complète. Tu as une mission d'approche, de tes sœurs et frères humains, qui est celle de la narration privilégiant la CONFIANCE. Elle doit rester celle de la sincérité, de la simplicité, de la certitude de la PRESENCE, qui caractérise ta FOI.

-"D'autres ont des atouts différents pour faciliter d'autres formes d'approches. Ne te laisse pas entraîner dans leurs voies, suis la tienne, CELLE QUE JE T'AI DONNEE.

-"Il importe de connaître la Famille Divine de son propre univers, de lui faire CONFIANCE et de monter vers la Lumière avec Elle - il faut respecter les hiérarchies - avant d'espérer que tous les humains comprennent et se mettent à l'unisson de la FAMILLE DU TOUT.

-"Quelques-uns possèdent ces connaissances complètes, mais à facettes cependant ! Ils pèchent tous sur le même point : ils se pensent les seuls investis de la VERITE et ceci selon la manière dont ils ont reçu et assimilé cette dernière. Cela les portent à croire qu'eux seuls ont raison, au lieu d'accepter les perceptions des autres et leurs différences.

-"C'est la cause du voile opaque qui empêche l'envol d'une spiritualité rafraîchissante et régénérante. Cet obscurantisme fomente les méprises et le mépris, les guerres et dérègle les cœurs et les âmes, retarde l'ancrage de la planète dans la LUMIERE DE VIE.

-"Les vingt et un ans que tu avais annoncés commenceront le 15 avril 2002. Si les Hommes n'acceptent pas l'aide des Energies Célestes présentes sur leur planète, ils concourront à la perte de cette dernière et à leur sienne propre."

"Redis-leur combien la CONFIANCE en la PRESENCE peut transformer leur VIE et ouvrir la voie à la PAIX. "

Grape vine 1

Le 25 novembre 2001 - Message de l'Esprit-Saint

-"Ainsi, voici plus de vingt ans que tu sais que le PERE vit à tes côtés. En toi je suis venue en des aspects divers, celui de l’Ange de Lumière, Lucifer se remémorant les prémices de ses amours divines avec le DIEU PERE le " Y" du Tétragramme YHWH. Puis je t'ai fait plonger dans mes ténèbres, anges rejeté par les siens, plongé dans le soufre absorbant ma Lumière. Tu n'as pas démérité puisque tu as obtenu mon pardon après sept années d'acceptation d'une situation parfois difficile pour toi, perdue au milieu d'une foi biblique et chrétienne qui me condamnait sans un regard charitable.

-"Ensuite revenant à mon poste de MERE de l'humanité, habitante du "H ", je t'ai enseigné dans la solitude de la campagne. Je t'ai soumise aux épreuves, mais tu as répondu présente. Alors tu as reçu de moi, pendant un temps l'adombrement en ton être, pour transmettre les messages que je destinais à des hommes politiques et religieux, car le temps du changement devenait de plus en plus nécessaire. Mais ils n'ont pas su accepter ces suggestions et ont abdiqué devant l'effort.

-"Alors j'ai décidé de reprendre ma place de SOURCE-MERE, ENERGIE de combat pour la victoire de ceux qui croiront en moi. Transcendant l' UNIVERS, obéissant au UN, j'ai déclenché mes troupes célestes, donnant une fois de plus la chance aux hommes de devenir HOMME, semblable à son CREATEUR , te donnant la clef du Tétragramme au complet : le PERE " Y" étant près de toi et constatant ses faiblesses, moi-même premier " H" à tes côtés pour t'ouvrir les yeux hors de tes bases. Le FILS " W " étant depuis plus de quarante ans déjà dans ce monde pour y revivre en simple mortel une vie à laquelle Il ne pouvait que constater qu'Il n'était guère adapté et qu'il fallait lutter pour survivre, même minablement, bien que nanti de grands projets.

-"Je te dis alors tu es le quatrième membre du Tétragramme, le deuxième " H ", la FILLE de la Lumière et de la Nuit. Humblement reste à l'épreuve car les hommes ont besoin que tu l'acceptes encore un peu de temps. Tu le vis depuis ce jour, mais approche l'heure de la fin de l'épreuve. J'ai placé à tes côtés ceux qui te reconnaîtront, fais leur confiance, Ils te guideront un petit temps, car il est nécessaire qu'ils reconnaissent dans l’AMOUR que tu portes en toi et qui les réjouira la petite LUMIERE BLEUE qui relie l'homme à la LUMIERE BLANCHE, celle qui fait l’HOMME."

"Quand cette Famille divine de l'Univers, dont la Terre est le cœur, sera réunie, se manifesteront les TEMPS ATTENDUS. "

Grape vine 1

Le 1er décembre 2001

L'Esprit-Saint me dit en la personne de la Shekhina :

-"Il est temps de relater tout ce que tu as reçu. Reprend ce texte que je t'ai procuré il y a dix ans, transcris-le dans des pages que tu nommeras "INITIATION" et  "Tel EST ma Foi" -  (prochainement sur ce site).

Grape vine 1

Le 14 décembre 2001 - Songes

Soudain, en faisant la mise à jour, me revient en mémoire le songe que j'ai fait la nuit du 12 au 13 décembre. Le CHRIST, Jésus, représenté par mon beau-fils, m'était présent et semblait me faire le reproche de ne pas me soucier de lui. L'impression que j'en retire en y repensant est qu'il ne faut pas, en lisant les textes sur l'Initiation, oublier pour autant CELUI par lequel la connaissance du PERE puis de la FAMILLE DIVINE a bouleversé ma vie, lui donnant une ouverture au delà des dogmes. Les niveaux sont différents mais tout aussi important dans le cheminement de tout être désireux d'aller vers la LUMIERE DE VIE.

Grape vine 1

Songe de la nuit du 14 au 15 décembre 2001

-"Je me trouvais en présence d'un homme et d'une femme, frère et sœur, qui avaient été mes amis d'enfance. Dès dix, douze ans, je considérais Jacques D… comme mon premier amour, celui de l'enfance puis de l'adolescence. Sa sœur était mon amie d'un an plus âgée que moi-même, lui, de deux ans mon aîné ne faisait pas cas de moi, tout en ayant dit, lors de ma communion solennelle vêtue de blanc, que j'étais sa petite mariée ! Toujours est-il que dans mon rêve de la nuit dernière, nous nous trouvions tous les trois dans les escaliers de l'immeuble où nous habitions dans notre jeunesse, nos âges se situant alors entre dix-huit et vingt ans. Dans cet instant, Jacques prenait conscience, mais avec son esprit de l'âge actuel, qu'il m'avait toujours aimée !

-"Mon songe se poursuivait dans un autre registre. Il faisait très froid. Je rencontrais Alain Juppé qui semblait un peu compassé, raidi par le froid ambiant. Il me présentait un très jeune homme, de corpulence plutôt rondelette, le teint rose, les cheveux blonds et bouclés, en me disant : "Voici mon fils, c'est lui qui va prendre le volant pour mener à bien la livraison !" Je me retournais et constatais qu'il y avait derrière ce jeune homme, un énorme camion avec remorque. Je le saluais et lui souhaitais bonne route.

-"Je me retrouvais ensuite à l'arrivée du véhicule qui s'avançait tout nimbé de givre et de lumière sur un grand terrain à l'aspect lunaire dû au gel vraisemblablement. Le très jeune homme descendait du poste de pilotage du camion avec un sourire mais un air légèrement préoccupé. Ses vêtements étaient entièrement givrés. Il me disait : "La route a été longue et rude, ils m'ont attaqué mais mon armure de glace les a contraints à renoncer." A ce moment il m'apparaissait comme dans un halo de lumière, c'était le soleil qui se levait ! Je me réveillais. »

Ainsi la réussite peu chaleureuse de la droite m'était déjà annoncée.

Cependant je me dois de reconnaître qu'en transcrivant ce songe le lendemain matin, je n'en avais pas compris le sens et à dire vrai, je n'avais pas cherché  à faire cette recherche !

C'est après le résultat des élections que j'ai pris conscience de sa signification :
-"Ce retour au passé, dans le premier paragraphe, indiquait le retour de ceux qui avaient précédés le gouvernement en place au moment de mon songe. C'est aussi vers cette droite que l'Esprit-Saint s'était tourné dès le début pour lui demander d'agir, ce signe n'était-il pas une expression d'affection !... Il se tourne souvent vers la droite qui est faite pour commander, mais pas sans l’aide d’un bon second, en cela la gauche le serait si elle voulait comprendre que chacun a son rôle utile à jouer, et ne pas passer son temps à tout bloquer.                              .                                       .
-"Le deuxième paragraphe montre une France qui a fait bloc (le gros camion) pour la bonne cause, mais qui restait frileuse envers la droite. Alain Juppé qui n'avait pas su répondre à l'appel de l'Esprit-Saint de 1995 à 1997 poussait sur le devant de la scène son poulain (son fils) et restait discrètement dans l'ombre. L'Esprit-Saint me dit de leur souhaiter bonne chance. L'on peut donc espérer une aide spirituelle si ces hommes comprennent enfin l'enjeu mondial d'une réussite souhaité par l'Esprit, Hélas le comprendront-ils ?...
                         .

-"Le troisième paragraphe est plutôt encourageant pour la France puisque le camion arrive à bon port malgré les difficultés. Le froid avait soufflé sur les efforts tentés, mais la persévérance et la confiance en l'aide spirituelle avaient eu raison de cette carapace d'indifférence.

-"Une chance de pouvoir enfin ancrer notre planète dans la LUMIERE DE VIE EXISTAIT. (Le halo de lumière). »

Je conçois cette explication le 1er septembre 2002 mais elle est plus rationnelle placée ici. (Note de 2020).

Grape vine 1

Suite

Eyes3 mic 2

Table de Matières

I Haut de page – Chapitre X – Extrait IX I

Grape vine 1

Copyright by Micheline Schneider – CHAPITRE X - Extrait IX -  CLARENS 2001 - Messages et Songes

 "La première et merveilleuse histoire d’Amour du monde ou Hologramme d’une VIE humaine pour une Entité Divine"

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 06/07/2020