Cinquième partie Lorsque jaillit la Lumière – 1994/1995 – 2011/2012/2013

Eyes3 mic 2

CHAPITRE- X - En marche vers la Lumière de Vie – 1994/1995 – 2011/2012/2013

Extrait III – HELVETIE - VEVEY – 1997 –LA SUPREMATIE

Grape vine 1

Le texte ci-dessous contient plusieurs extraits placés "entre guillemets", provenant du Fascicule 117 "Dieu Le Suprême" du Livre d'Urantia - 1955 Urantia Foundation, 533 Diversey Parkway, Chicago, II 60614, USA, tous droits réservés.

Les opinions exprimées, en-dessous de ces extraits, sont celles de l'auteur de ce site et ne reflètent pas toujours des mêmes perceptions, mais il est donné à chacun selon ce qu'il doit transmettre.

LA SUPREMATIE
"Avec Dieu le Père, la grande relation c'est la filiation...

"Avec Dieu le Suprême, l'accomplissement préalable est nécessaire au statut - il faut faire quelque chose, aussi bien qu'être quelque chose. La croissance est la nature du Suprême...

"Le Suprême est la beauté de l'harmonie physique, la vérité des significations intellectuelles et la bonté des valeurs spirituelles. Il est la douceur du véritable succès et la joie de l'accomplissement perpétuel. Il est la super-âme du grand univers, la conscience du cosmos fini, le parachèvement de la réalité finie, et la personnification de l'expérience Créateur créature...

"Dans toute l'éternité future, Dieu le Suprême exprimera la réalité de l'expérience volitive dans les relations trinitaires de la Déité. La divine nature évoluante du Suprême devient un fidèle portrait de l'incomparable expérience de toutes les créatures et de tous les Créateurs dans le grand univers...

"Chez le Suprême, la nature créative et l'état de créature ne font qu'un, ils sont unis pour toujours par l'expérience née des vicissitudes impliquées dans la solution des multiples problèmes qui assaillent toute la création finie le long du sentier éternel où elle cherche à se perfectionner et à se libérer des entraves de l'inachèvement...

"Dieu le Suprême, est la vérité, la beauté, et la bonté, car ces concepts de la divinité représentent des maxima finis d'expérience imaginative...

"Le Suprême est à la fois manifesté et potentiel, un être de suprématie personnelle et de pouvoir omnipotent, sensible à la fois à l’effort des créatures et au dessein du Créateur...

"Le Suprême est également une déité en voie d'épanouissement et incorporant une volonté créative qui embrasse un dessein universel en évolution...

"Les egos intellectuels, potentiellement personnels, du domaine fini émergent de la Source-Centre Troisième et achèvent dans le Suprême leur synthèse finie de Déité dans l'espace-temps. Quand la créature se soumet à la volonté du Créateur, elle ne submerge ni n'abandonne sa personnalité...

"Les participants personnels individuels à l'épanouissement du Dieu fini, ne perdent pas leur individualité volitive en agissant ainsi. Ils croissent au contraire progressivement en prenant part à cette grande aventure de la Déité. En s'unissant ainsi à la divinité, l'Homme élève, enrichit, spiritualise et unifie son ego en évolution, et atteint le seuil même de la Suprématie...

"L'Homme peut découvrir le Père dans son cœur, mais il lui faudra rechercher le Suprême dans le cœur de tous les autres Hommes. Quand toutes les créatures révéleront parfaitement Son Amour, alors le Suprême deviendra une réalité universelle pour elles. Ceci est simplement une autre manière de dire que les univers seront ancrés dans la Lumière de Vie...

"La réalisation d'une parfaite connaissance de soi par toutes les personnalités, plus la réalisation d'un équilibre parfait dans tous les univers équivaut à atteindre le Suprême et témoigne que toute la réalité finie est libérée des limitations de l'existence incomplète. Cet épuisement de tous les potentiels finis, conduit à atteindre complètement le Suprême. On peut le définir en d'autres termes, comme le parachèvement de l'épanouissement évolutionnaire de l'Etre Suprême lui-même...

"Si vous désirez vraiment trouver Dieu, vous ne pouvez éviter de voir naître dans votre pensée la conscience du Suprême. De même que Dieu est votre Père divin, de même le Suprême est votre Mère divine, en qui vous êtes nourri pendant toute votre vie de créature de l'univers..."

"J'ajoute que c'est l'Esprit-Saint (ou Source-Centre Troisième) qui fait don de la pensée du Suprême comme facteur de conjonction dans cette Déité évolutionnaire.

"Jésus à dit : "Je suis le chemin vivant" et Il est en effet le chemin vivant conduisant du niveau matériel de conscience de soi, au niveau spirituel de la conscience de Dieu. De même que le Christ est le chemin vivant d'ascension entre l'ego et Dieu, de même le Suprême est le chemin vivant allant de la conscience finie à la transcendance de conscience et même jusqu'à la clairvoyance absonite...

"...Votre Fils Créateur peut effectivement représenter ce canal vivant entre l'humanité et la divinité, car Il a expérimenté personnellement le parcours entier de ce sentier universel de progression, depuis la véritable humanité de Jésus ben Joseph, le Fils de l'Homme, jusqu'à la divinité paradisiaque de Micaël de Nébadon, le Fils du Dieu infini...

"D'une manière semblable, l'Etre Suprême peut servir de moyen universel pour transcender les limitations finies, car il est l'incorporation effective et le résumé personnel de toute l'évolution, la progression, et la spiritualisation des créatures...

"La personnalité spirituelle de la Suprématie a besoin du pouvoir évolutionnaire du Tout Puissant pour arriver à parachever Sa Déité et pour atteindre Sa destinée d'association avec la Trinité ...

"Quand une pensée en évolution s'harmonise avec les circuits de la pensée cosmique, quand l'Homme est conscient de la présence de Dieu en lui-même et s'accorde avec Sa volonté, alors la manifestation du Suprême est devenue plus réelle d'un degré dans les univers. La divinité de la Suprématie s'est avancée d'un pas vers Son épanouissement cosmique...

"Dans tout le grand univers, le Suprême lutte pour s'exprimer. La mesure de Son évolution divine est fondée sur la sage activité de toutes les personnalités existantes. Quand un être humain choisit la survie éternelle, il crée conjointement sa destinée et, dans la vie de cet ascendeur le Dieu fini trouve un accroissement proportionnel à l'épanouissement de Sa personnalité et un agrandissement de Sa souveraineté expérientielle...

"Par contre, si une créature rejette sa "carrière" éternelle, la fraction du Suprême qui dépendait du choix de cette créature, subit un retard inévitable, une carence qui doit être compensée par une expérience substitutive ou collatérale. Quant à la personnalité du non-survivant, elle est absorbée dans la super-âme de la création et devient une partie de la Déité du Suprême..."

- J'ajoute, s'il s'avère que les chances de salut données dans les mondes voisins de sa planète de naissance ne l'ont pas incitée à suivre enfin, cette ascension vers l'éternité personnalisée.

"Dieu est si confiant, si aimant, qu'Il remet une fraction de sa divine nature aux mains des êtres humains eux-mêmes, pour qu'ils en prennent soins et s'épanouissent...

"La nature du Père, la présence de l'Ajusteur, est indestructible, quel que soit le choix de l'être mortel. L'enfant du Suprême, l'ego en évolution, peut être détruit, nonobstant le fait que la personnalité potentiellement unifiante de cet ego égaré persistera en tant que facteur de la Déité de Suprématie...

"La personnalité humaine peut véritablement détruire l'individualité du statut de créature. Tout ce qui était valable dans la vie de cette suicidée cosmique subsistera, mais ses qualités ne persisteront pas sous l'aspect d'une créature individuelle. Le Suprême trouvera de nouvelles expression dans les créatures des univers, mais plus jamais, sous la forme de cette personne particulière ; alors la personnalité unique d'un non-ascendeur retourne au Suprême comme une goutte d'eau retourne à l'océan…"

- J'ajoute, si elle s'est obstinée plus de neuf fois dans son refus de connaitre Dieu.

"Le grand défi présenté aux Hommes est le suivant : Déciderez-vous de personnaliser les valeurs significatives expérimentales du cosmos ? Ou bien, en rejetant la survie, permettrez-vous à ces secrets de la Suprématie de reposer endormis en attendant qu'une autre créature, à un autre moment, essaye à sa manière d'apporter une contribution de créature à l'évolution du Dieu fini ? En ce cas, ce sera sa contribution au Suprême et non la vôtre.

- Jusqu'au jour ou carte blanche m'a été donnée par Celui qui est la Vie, pour vous aider à monter vers Lui-même, nul ne pouvait dire que vous possédiez  neuf chances de salut pour que votre personnalité humaine puisse maintenir l'individualité qui vous donne le statut de créature. La neuvième ultime chance étant la dernière avant cette absorption, cette dilution dans l'océan de l'anonymat !

- Maintenant et à partir du moment où ces révélations seront connues individuellement et par tous, vous entamerez tous, pour certains l'avant-dernière, pour d'autres la seule chance restante. C'est pourquoi il est grand temps de réagir avec promptitude, sachant combien vous êtes aimés et importants aux yeux de la Famille divine.

"Il serait trop long d'expliquer dans le détail le dessein divin. Dans les grandes lignes, toute la création évolutive finie ayant atteinte dans la Suprématie la Déité infinie, Dieu le Suprême assumera le contrôle direct des univers du temps et de l'espace et cette administration divine fonctionnera sous le super contrôle de l'Ultime.

"Dieu le Suprême ayant fait ses preuves, mission lui sera donnée de transcender l'espace extérieur représentant les parties encore non façonnées du corps divin du Père.

Grape vine 1

Pour ne pas vous sentir perdu dans toutes ces révélations, il est important que vous sachiez qu’il existe des niveaux différents de connaissances auxquels nous accédons progressivement. Ainsi, en ce qui me concerne, au tout début, les connaissances qui m'ont été données, l'étaient en fonction de mes bases religieuses dans la foi catholique. Cependant, lorsque je dus commencer l'écriture de "La premières et merveilleuse histoire d'Amour du monde" (1981), les bases tout en restant les mêmes évoluèrent à l'écriture, et si je faisais mine de ne pas m'y conformer, je restais comme bloquée dans cette écriture, parce que je n'acceptais pas assez spontanément ce qui m'était inspiré. L'inspiration ne continuait que lorsque j'avais admis la forme nouvelle d'une acquisition ancienne.                                       .
Ce fut notamment très marqué pour Marie et Joseph, car pour moi, j'avais toujours accepté sans sourciller la virginité de Marie dans la conception, et l'approche qui m'était demandée était de tout remettre sur le plan humain. Je le fis avec hésitation, et ce n'est qu'en passant au troisième niveau que j'ai compris pourquoi cela avait été nécessaire, puisque à ce nouveau niveau, l'approche était faite totalement sur le plan divin. Etait-il plus facile ou plus difficile qu'une femme fut enceinte par l'opération du Saint-Esprit ou que Dieu Père, Lui-même vint habiter totalement Joseph incognito et l'Esprit-Saint, notre Mère, Marie ? Le plus simple est forcément le dernier cas, puisque Dieu habite en chacun de nous-mêmes, le tout est de l’accepter.
 
L'explication de la révolte, au premier niveau, bien qu'un peu différente de celle biblique ne me posa pas de réels problèmes. Cependant, la version du deuxième niveau, rapportée dans le Livre d'Urantia, me gêna davantage, car il me semblait qu'un personnage n'était pas à sa place, ce dont j'eus confirmation au troisième niveau. Ce passage, plus terre à terre du deuxième niveau, était nécessaire pour comprendre le "pourquoi" de ma mission des sept premières années, et celui global du "prolongement" de l'Esprit-Saint.

De la huitième à la quatorzième année, deuxième niveau d'acquisitions, un travail sur la diversité et l'unicité des religions de cette planète, ainsi que la connaissance des entités divines qui les engendrèrent au fil des millénaires, me conduisirent, avec accompagnement d'épreuves de la foi, à accepter avant la fin de cette quatorzième année, la mission d'instrument de Paix.
Durant les quinzième et seizième années, la somme de mes connaissances s'est accrue et je dois participer à vous guider en les transmettant, accompagnées des conseils de notre Mère spirituelle. Afin que vous n'ayez pas l'impression d'une contradiction flagrante, l'Esprit-Saint me fait remarquer que le Peuple initialement choisi par Dieu, eut la chance unique d'avoir reçu le don de douze vies, dont sept passées sur les mondes voisins, mais que de retour sur notre planète (qui était celle du départ), pour expier, il ne lui restera plus, après la connaissance de ces révélations, que le même nombre de vie que tout un chacun. Pour revenir sur les difficultés présentes que vous rencontrez, dites-vous bien que si vous ne prépariez pas le long terme, comme il vous l'a été demandé, rien ne s'aplanirait sous vos pieds. Sans ces démarches de sagesse, la Terre ne durera pas et l'Homme perdra ses chances d'être acteur personnalisé de la Suprématie.

La Paix appartient aux Hommes de bonne volonté.

La Suprématie est égale à l'Unité en Dieu

Retour : CHAPITRE XI - Extrait I

Grape vine 1

Suite

Eyes3 mic 2

Table des matières

I Haut de page - Chapitre X - Extrait III I

Grape vine 1

Copyright by Micheline Schneider - Chapitre X – Extrait III– HELVETIE - VEVEY – 1997 –LA SUPREMATIE

 "La première et merveilleuse histoire d'Amour du monde ou Hologramme d’une VIE humaine pour une Entité Divine 

 

 

Date de dernière mise à jour : 07/07/2020